L'hypnothérapie

Historique

Milton H.R. Erickson (1901-1980), psychiatre américain, est reconnu dans le monde entier grâce à sa pratique originale de l'hypnose. Ses travaux sur la modification des états de conscience et la communication hypnotique bouleversent les conceptions classiques. Il est considéré comme le fondateur du courant des thérapies brèves. La soudaineté et l’ampleur des résultats provoquent souvent une forme d’incrédulité. Votre hypnothérapeute vous conseille un minimum de deux séances, et davantage, pour réaliser un travail optimal ancré dans la durée.

La méthode

A la différence de l'hypnose traditionnelle, qui repose sur l'injonction, l'hypnose éricksonienne "invite" à un état de rêverie (un état modifié de conscience) qui permet d'accéder à l'inconscient. L’hypnose ericksonienne induit un état de légère modification de la conscience dans lequel le patient peut orienter son attention vers un but spécifique. Le langage hypnotique agit en profondeur, comme un stimulus, et court-circuite le mental. 
 
En parallèle, le cerveau produit des endorphines, hormones du bien-être qui vont lever toute inhibition, et permettre un voyage sans stress. Le thérapeute agit en tant que guide. La clé de cette pratique repose sur une participation active du patient, qui possède les ressources nécessaires pour répondre de manière innovante aux situations qu'il rencontre et effectuer ainsi une transformation intérieure positive

Une thérapie efficace pour différentes applications:

L’hypnose thérapeutique ne se substitue en aucun cas à un traitement médical mais peut l'accompagner.
Ce n’est pas de la magie ! La motivation personnelle est essentielle au travail que vous allez entreprendre afin de réaliser vos objectifs. Vous êtes l’acteur du changement qui s’opère en vous. Mon rôle consiste à guider votre subconscient pour vous permettre de développer vos capacités, vos compétences dans la réussite et le bien être.

Considérée comme une méthode globale, l'hypnose ericksonienne prend en compte les différents aspects de l'être humain. Elle est indiquée dans de nombreux domaines, dont voici ceux parmi lesquels je vous propose d'apporter une réponse:

Addictions : tabac, alcool, drogues…
Troubles alimentaires : boulimie, hyperphagie, anorexie, compulsions alimentaires…
Amaigrissement : technique de l’anneau gastrique virtuel.
Libération émotionnelle: libération des traumatismes, confiance et estime de soi, troubles du comportement, dépendances affectives, préparation mentale, dépression, anxiété, phobies…

La liste est non exhaustive, contactez-moi pour un complément d’information.
Parmi ces réponses thérapeutiques, certaines sont développées ici.

LES MOMENTS-CLES DU TRAVAIL THERAPEUTIQUE

Le travail thérapeutique réclame un nombre de séances qui est variable selon la problématique traitée (anneau gastrique, arrêt du tabac, libération émotionnelle (anxiété, dépression, phobie, confiance en soi…)) et les progrès de chaque patient.
Cependant un travail réussi en hypnose se passe en quelques moments clés :


1.L’anamnèse préalable à l’hypnothérapie
L'anamnèse est un échange entre le patient et son thérapeute lui permettant d'élaborer la séance d'hypnose afin de le libérer des raisons pour lesquelles il consulte.
Au sortir de cette première séance le patient a défini consciemment les raisons de ses blocages et se trouve préparé à les débloquer au niveau inconscient donc sous hypnose.
Avant de se lancer dans l’hypnothérapie, on se demande souvent si on est hypnotisable et quel est son degré de réceptivité. L’hypnose est un état naturel, 100% des personnes qui le souhaitent et qui coopèrent sont hypnotisables. Ceci étant, les sensibilités sont différentes d’un individu à l’autre.

2.L’induction hypnotique

On appelle « induction hypnotique » le moment ou l’hypnothérapeute bascule le sujet en état d’hypnose.
L’hypnothérapeute maîtrise parfaitement les processus d’inductions classiques comme la dissociation, l’absorption, la confusion, la saturation des sens…mais aussi les processus plus modernes comme le fractionnement, les ruptures de patterns, qui s’associent à l’induction rapide…
Quelle que soit votre profondeur hypnotique, celle-ci n’altère en rien la réussite de votre thérapie.
L’essentiel étant que le travail inconscient se fasse en état d’hypnose.En état d’hypnose, le patient est en profonde relaxation, il entend tout ce qui se dit et se rappelle de tout.
Une fois sorti de l’état d’hypnose, chaque personne réagit et perçoit la séance à sa manière. Le thérapeute prend le temps d’échanger, d’expliquer le travail accompli et ce qu’il reste à accomplir.


3.Suivi
Une séance d’hypnothérapie est un moment de travail profond dont certains résultats sont immédiatement ressentis, pendant que d’autres s’installent progressivement durant un laps de temps allant de un à quinze jours.

LA PNL : Une thérapie complémentaire à l'hypnothérapie

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) a été inventée lorsque Richard Bandler et John Grinder ont étudié l’hypnose ericksonienne.

L’hypnose et la PNL peuvent se compléter, mais il y a une différence fondamentale entre les deux.
L’hypnose est un état qui permet de lier le conscient et l’inconscient, cet état est obtenu par l’induction induite par l’hypnothérapeute pour résoudre des problèmes au niveau du subconscient. A la différence, la PNL n’est pas un état, c’est une technique consciente permettant de reproduire les comportements positifs d’une personne, en s’appuyant sur ses comportements et émotions pour mieux les contrôler.

L'hypnose conversationnelle

C’est une forme de communication entre le patient et l’hypnothérapeute. Le thérapeute écoute attentivement le patient afin de déceler les différents blocages, souffrances… ou traumatisme avant d’agir. Le but ici est de permettre au patient de redéfinir ou de redécouvrir ses potentialités afin de surmonter l’obstacle ou le problème. C’est par la communication ou conversation que l’hypnothérapeute va pouvoir agir dans l’inconscient du patient via la suggestion d’idées, d’un comportement ou autres informations positives. 

L’hypnose indirecte peut être résumée en deux étapes :

1. L’écoute active : il s’agit de la première étape qui consiste pour le thérapeute, à focaliser son attention sur le discours du patient 

2. Mobiliser l’inconscient : ici, le thérapeute agit sur l’inconscient du patient via des techniques et détours appropriés

Un rôle très efficace pour préparer à l'hypnose:

Durant l’anamnèse, l’hypnose conversationnelle relâche les résistances du conscient et prépare la séance d'hypnose en créant des ancrages hypnotiques. Elle permet de court-circuiter l’esprit critique et d'apaiser les affects afin d’opérer des recadrages efficaces. Vous vous sentez déjà plus serein, plus libéré, vous mettez facilement des mots sur vos émotions et vos objectifs.